Le report modal : quelle viabilité économique pour le développement des modes alternatifs à la route

Salah OULFARSI

Résumé


Les économies développées sont fondées sur des systèmes de transports offrant un haut niveau de qualité de service. La pertinence économique des transports peut précisément être définie comme sa capacité à fournir une offre  de qualité économique anticipée sur laquelle sont fondées ces activités. La régulation publique de la pertinence économique recouvre un large spectre d'instruments : réglementations ou incitations économiques sur le niveau de fiabilité offert, ou sur les moyens mis en œuvre pour l'atteindre.

Pour ce qui concerne le choix des instruments de régulation, l'internalisation des coûts de non fiabilité dans les comportements des opérateurs constitue en théorie la réponse adéquate. L’information sur la pertinence économique permet d'abord aux usagers de prendre en compte ce critère dans leurs choix de transports, et, au-delà, dans l'organisation de leurs activités. Elle permet notamment de renforcer la concurrence entre opérateurs et modes de transports en termes de fiabilité. Ce papier évoquera la question de la pertinence économique des modes alternatifs à la route par rapport au transport routier. En effet, nous procéderons à une évaluation qui permettra d’éclairer trois principales questions :

- Dans quels segments assistons-nous à un dysfonctionnement de report modal ? et quels sont les critères de choix modal ?

- Comment intervenir ? quels types d’instruments choisir ?

- La mise en œuvre de ces instruments ont-ils des effets positifs sur le report modal ?


Mots-clés


Report modal, viabilité économique, transport

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.