Évaluation de projets de développement humain dans le cadre de l’INDH : Cas du quartier Biranzarane Tikiouine à Agadir

YOUSSEF TACHFINE

Résumé


Ce travail apporte une évaluation de la portée socio-économique des projets publics entrant dans le cadre de l’Initiative Nationale de Développement Humain (INDH) et mis en place dans le quartier Biranzarane Tikiouine à Agadir.  L’évaluation est faite à partir d’une grille comportant l’étude de cinq effets des projets : perception, pertinence, efficacité, impact et pérennité. Elle se base essentiellement sur les résultats d’une enquête par questionnaire menée auprès des femmes bénéficiaires de l’Initiative résidentes dans le quartier (méthode quantitative). Mais, l’analyse des entretiens auprès des associations actives et des intervenants locaux formels ou informels (méthode qualitative) complète la première démarche.

Nous avons montré que généralement les projets apportent un pas en avant en faveur du développement socio-économique local même s’ils souffrent du manque de moyens assurant leur continuité en bonne qualité. L’effet de l’INDH sur la démarche de mobilisation collective dans le quartier, à travers l’encouragement de l’action associative et le travail de proximité, connaît également des difficultés et réticences de la part des anciens leaders informels et des responsables formels.


Mots-clés


Évaluation des projets publics; INDH; mobilisation collective; associations; développement local

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.