Incidence de la décentralisation sur l’investissement local au Bénin

Bernard Godonou HOUNMENOU

Résumé


L’un des objectifs fondamentaux de la décentralisation est le développement à la base, à travers l’investissement local (Lemieux, 2001). Différents travaux (Besson, 2002 ; Tsobzé et al, 2007) convergent sur l’idée que l’investissement des collectivités locales prend une ampleur considérable avec le processus de la décentralisation. Cette considération renforce la prédiction du modèle de fédéralisme fiscal selon laquelle, la décentralisation donne lieu à la mise en place par les collectivités locales, d’un assortiment de biens collectifs, en vue de satisfaire les préférences des résidents (Tiebout, 1956). Cette orientation de la littérature amène à s’interroger sur l’incidence du niveau de décentralisation sur l’investissement des collectivités locales. A travers une étude de cas portant sur un panel de 36 communes béninoises, il est ici analysé dans quelles mesures la décentralisation[1] et d’autres variables de contrôle comme le niveau de transfert de ressources expliquent l’investissement local. Les analyses économétriques révèlent que l’investissement communal apparaît positivement corrélé avec les ressources propres et les transferts de l’Etat et des partenaires d’appui.


[1] Elle est approximée à travers l’importance des ressources propres de la commune.


Mots-clés


Décentralisation; investissement local; autonomie financière; transfert; commune

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




ISSN: 2489-2068

Les articles soupçonnés de plagiat ou de piratage engagent spécialement et uniquement les auteurs soumissionnaires.