L’EXPERIMENTATION DES EMBALLAGES BIODÉGRADABLES AU CAMEROUN : UN VECTEUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ?

BOUBAKARY BOUBAKARY

Résumé


L’article établit que la politique du développement durable est l’une des préoccupations majeures pour toute organisation. Elle l’est davantage avec l’avènement des déchets plastiques qui menacent gravement notre environnement, mais aussi et surtout la santé humaine et animale ; les multiples difficultés pour la collecte, le transfert et l’élimination des déchets ont des impacts tant environnementaux (enlaidissement du paysage de la ville, infertilité des sols, bouchage des canalisations du réseau, stagnation et pollution des eaux) que sanitaires (propagation de maladies hydriques telles que le choléra, la typhoïde, le paludisme et la mortalité du bétail suite aux indigestions causées par l’ingestion accidentelle des déchets plastiques). Les déchets plastiques ou emballages non biodégradables sont un redoutable danger socio-environnemental. En effet, les animaux marins (tortues, hippopotames, baleines,…) et terrestres (les animaux ruminants) qui les ingèrent, meurent étouffés ou intoxiqués. L’incinération des emballages non biodégradables dont la matière première est d’origine fossile, émet du dioxyde de carbone, qui est un gaz à effet de serre. La combustion provoque l’acidification de l’atmosphère et des oxydations photochimiques, ce qui accentue le réchauffement climatique. Ces différentes conséquences des emballages non biodégradables sur l’environnement ont amené les autorités camerounaises à mettre en œuvre des mesures interdisant la commercialisation de tels emballages, et à opter pour ceux qui sont biodégradables. Cependant, de telles pratiques contribuent-elles réellement au développement durable ? A travers une approche qualitative, nous avons tenté de répondre à cette préoccupation en montant que les emballages biodégradables d’une façon ou d’une autre contribuent au développement durable à travers une contribution durable aux besoins humains, aux conditions sociales, aux défis environnementaux et à l’économie de ressources

Mots-clés


Emballage, Biodégradable, développement durable, Cameroun

Texte intégral :

PDF