L’IMPACT DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR SUR L’EMPLOYABILITÉ : PERCEPTIONS DES LAURÉATS ET DES EMPLOYEURS

Latifa FAHSSIS, Touria NEGGADY ALAMI

Résumé


Le phénomène du chômage des diplômés de l’enseignement est de plus en plus répandu et commun à plusieurs pays quel que soit leur niveau de développement économique et social.
Ce phénomène ne se limite pas au manque d’opportunités d’emploi proprement dit, mais s’étend à l’allongement de la durée d’insertion et de déclassement lors de la première embauche. En effet l’employabilité des jeunes lauréats est reliée non seulement à l’acquisition des connaissances technique, mais aussi au renforcement de la professionnalisation et le développement des compétences transversales universitaires et le développement personnel par les activités para-universitaires. L’objectif de cette communication n’est pas de faire une analyse exhaustive de la qualité de l’enseignement supérieur comme facteur d’insertion des jeunes lauréats, mais de nous focaliser sur l’impact de la formation universitaire en tant que levier d’amélioration continue de leur employabilité. En fait, ‘’l’employabilité n’est autre que la capacité d’évoluer de façon autonome à l’intérieur du marché du travail, afin de réaliser de manière durable, par l’emploi, le potentiel qu’on a de soi et dépend aussi des connaissances, des qualifications, des comportements qu’on a de la façon dont on s’en sert et dont on les présente à l’employeur.’’ 1 Les questions qu’on traira tout au long de cette communication: d’abord, quelle est la place et le rôle de l’université dans l’employabilité des jeunes; comment prendre en compte les exigences du marché du travail et la conjoncture pour aider les jeunes étudiants dans leur orientation d’abord, et leur insertion ensuite; quels liens développer entre les universités et les entreprises pour améliorer les chances d’employabilité et enfin quelle mutation et quelles démarches pour les employeurs? L’évolution des standards et des normes de fonctionnement imposent une ouverture sur l’environnement international et national. L’université est par conséquent, confrontée à la fois aux exigences des parties prenantes et aux attentes de la société La réponse à ces pressions économiques et sociales passerait inévitablement par l’amélioration de l’employabilité des lauréats. Le développement de l’employabilité devient un enjeu clef de la performance des entreprises.
L’insertion professionnelle est une composante clé de la relation formation-emploi. L’employabilité est un indicateur probant du rendement externe du. Système d’Education et de Formation.

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.