Problème de refinancement et de gestion des risques de la finance islamique : le cas du Maroc

Mustapha Achibane, Kenza Cherkaoui

Résumé


 Aujourd’hui, le développement de la finance islamique est indéniable. L’essor de ce compartiment au niveau mondial suscite plusieurs réflexions sur la logique de fonctionnement de cette finance qualifiée d’équitable.

Considérée pendant de longues années comme spécifique à une certaine éthique, la finance islamique a dépassé les frontières des seuls pays musulmans pour se propager en Occident où elle est qualifiée  de finance parfaitement globalisée. Cependant, ses principes, sa logique de fonctionnement et la nature spécifique de sa régulation lui confèrent un statut particulier.

La question de la finance islamique ne laisse pas unanimes les gouvernements des différents pays. Des tentatives de son introduction à côté de la finance conventionnelle sont à l’ordre du jour. Cependant, de telles introductions ne sont pas  toujours couronnées de succès, d’où la nécessite d’analyses préalables aux conditions de sa réussite. 


Mots-clés


Finance islamique, produits financiers islamiques, organisme de régulation, risque de liquidité, gestion des titres, refinancement, soukouks

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.