La perception des produits participatifs islamiques à base PPP par les entreprises marocaines. Cas de la région Souss Massa

Lahcen EL MESKINE, Ahmed CHAKIR

Résumé


Certains produits participatifs islamiques à base PPP (comme la Moucharaka, la Moudaraba) sont souvent assimilés à la pratique de capital risque, et sont susceptibles de constituer une nouvelle option de financement pour les petites et moyennes entreprises au Maroc. L'étude de la perception de ces produits par les entreprises a retenu l'attention d'un nombre important de chercheurs, et ce dans différents contextes et pays dans lesquels la finance islamique s'est développée. Ces éléments nous amènent à nous interroger à savoir Comment  les entreprises  marocaines perçoivent-elles les produits participatifs islamiques à base PPP ? Vont-elles investir dans les produits offerts par les banques participatives?

Lors d’une étude quantitative, conduite auprès de 100 entreprises de la région Souss Massa. Au total, 68 dirigeants d’entreprises ont répondu à un questionnaire acheminé en face à face. Les résultats obtenus montrent que 50% des entreprises interrogées, comptent ouvrir, certainement, un compte dans une banque participative. Cependant, une très grande proportion (près de 40%) préférerait attendre pour voir. Quant à l’intérêt pour les produits participatifs islamiques à base PPP, l’analyse des réponses montre que les entreprises intéressées par le contrat Moudaraba représentent 15,22 % et le contrat Moucharaka 9,78%. Toutefois, la majorité des répondants (51,5 %) sont prêts à renoncer aux financements participatifs car ils n’accepteraient aucun surplus de coût par rapport aux crédits classiques. 


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.