Exophtalmie sur hématome sous galéal chez le grand enfant : à propos d’un cas

R. Jomaa, S. Chariba, F-Z. Mabrouki, C. Aabdi, A. Maadane, R. Sekhsoukh

Résumé


Introduction : Les hématomes sous galéaux survenant au-delà de la période néonatale sont rares et sont souvent associées à un traumatisme crânien. Le diagnostic repose sur la clinique et est confirmé par des imageries. Les principales causes sont diverses. Le traitement dépend de l’étiologie. Nous rapportons le cas d’une fille de 11 ans, qui s’est présentée par une exophtalmie brutale sans notion de traumatisme. En dehors de la kératite d’exposition, la patiente ne présentait aucun autre signe de retentissement. Par contre, un gonflement frontal mou était manifeste avec sensation de crépitations sous cutanées à la pression. Une TDM était en faveur d’un hématome sous galéal avec extension orbitaire. Le bilan biologique était en faveur de la maladie de Willebrand. Des larmes artificielles ont été prescrites et le traitement a fait appel aux concentrés plasmatiques de VWF. Aucun drainage n’a été réalisé chez cette malade pour éviter l’infection et des saignements graves. L’évolution était marquée par la résorption de l’hématome et la régression de l’exophtalmie deux semaines après sa survenue.

Mots-clés


Exophtalmie hématome sous galéal, Traumatisme cranien

Texte intégral :

PDF