Neuropathie optique ischémique postérieure péri-opératoire lors d’une chirurgie de cataracte

A. El Ouafi, F. El Alami, A. Bouzidi, M. Elmellaoui, A. Laktaoui

Résumé


Introduction : La neuropathie optique ischémique postérieure péri-opératoire est une pathologie très rare, très grave et de diagnostic difficile. On se propose dans ce travail de rapporter un cas de neuropathie optique ischémique postérieure péri-opératoire, survenant à l’occasion d’une chirurgie de cataracte. Il s’agit d’un patient âgé de 75 ans, opéré pour cataracte de l’oeil droit sous anesthésie locorégionale. En fin d’intervention, il constate une baisse de la vision au niveau de son oeil droit. L’examen ophtalmologique révèle au niveau de l’oeil droit (OD) une perception lumineuse positive, une altération du reflexe photomoteur afférent (DAPR) et un fond d’oeil normal. Au niveau de l’oeil gauche, une acuité visuelle à 10/10, un fond d’oeil normal et un champ visuel normal. L’examen neurologique est normal. Une angiographie rétinienne à la fluorescéine, une OCT maculaire et une IRM cérébrale se sont révélées normales. Les potentiels évoqués visuels étaient absents à droite confirmant le diagnostic de neuropathie optique rétrobulbaire droite. Ils étaient normaux au niveau de l’oeil gauche (OG), ainsi que la vision des couleurs. La décision thérapeutique était l’abstention. L’évolution était marquée par la non récupération visuelle et l’installation d’une pâleur papillaire au niveau de l’OD. La neuropathie optique ischémique postérieure péri-opératoire lors d’une chirurgie de cataracte est un incident rarissime. Sa pathogénie est multifactorielle dominée par l’hypotension et l’anémie. Son pronostic reste sévère. En effet les possibilités de récupération visuelle sont pauvres.

Mots-clés


nerf optique, ischémie, chirurgie de cataracte

Texte intégral :

PDF