Pathologie infectieuse et infertilité du couple. Apport de la biologie moléculaire dans le diagnostic d’infertilité

Hicham Chemsi, Maryama Chadli, Yassine Sekhsokh

Résumé


Les infections touchant le tractus urogénital de l’homme ou de la femme sont une des causes majeures de l’infertilité. Parmi les agents pathogènes recensés, les microorganismes responsables d’IST notamment C. trachomatis qui représente une cible prioritaire de l’action diagnostique. En effet, la découverte d’une anomalie chromosomique permettra de préciser la conduite à tenir vis-à-vis du patient et parfois de sa famille. Un conseil génétique dont l’intérêt humain et matériel est loin d’être négligeable pourra alors être donné. Le fait de trouver une cause génétique à une infertilité de couple permet d’éviter une errance diagnostique qui, diminue les chances d’être pris en charge correctement. Le diagnostic d’une anomalie génétique responsable d’une infertilité pose d’emblée la question de son éventuelle transmission à la descendance par les techniques d’assistance médicale à la procréation et du risque de voir naître un enfant atteint par une affection grave.

 

Mots clés : Infections, infertilité, diagnostic, biologie moléculaire

 

 


Mots-clés


Infections; infertilité; diagnostic; biologie moléculaire

Texte intégral :

PDF