Thrombus flottant de l’oreillette gauche révélé par des embolies multiples

Fouad Nya, N. Atmani, A.Seghrouchni, A.Abdou, S.Bellouize, Y.Moutakiallah, M.Bamous, M.Drissi, G.A. Ghadbane, M. Aithoussa, Y.Elbekkali, A. Boulahya

Résumé


Introduction: Le thrombus flottant de l’oreillette gauche  est rare. Il se produit habituellement au niveau d’une oreillette gauche très dilatée  avec une stagnation du flux sanguin, résultat d’une sténose mitrale rhumatismale sévère  avec fibrillation atriale.

Observation clinique : Nous rapportant l’observation clinique d’une patiente de 58 ans, qui s’est présentée aux urgences pour un œdème pulmonaire associé à un syndrome oedémato-ascétique et une oligurie. L’exploration initiale a retrouvé une insuffisance rénale pré-terminale . La patiente a bénéficié en urgence d’une séance d’hémodialyse, au terme de cette séance, elle a présentée une obnubilation sans trouble de focalisation et une ischémie aigue du membre inférieur droit.

L’ECG a révélé une arythmie complète par fibrillation auriculaire. L’échocardiographie transthoracique a retrouvé un rétrécissement  mitral rhumatismal, associé à un énorme thrombus flottant de l’OG L’échographie doppler rénale et l’angioscanner abdominal ont mis en évidence un infarctus rénal gauche secondaire à une embolie de l’artère rénale gauche. Le scanner cérébral était normal.

La patiente a été opérée  en urgence.

Les suites opératoires étaient marquées par la récupération d’une fonction rénale et une revascularisation du membre inferieur droit. Cependant la patiente a présenté à J+2 une hémiplégie gauche suite à un infarcissement hémorragique cérébral conduisant au décès de la patiente à J+8.

Conclusion : Le thrombus de l’OG est une complication classique du rétrécissement mitral. Il est associé à des complications graves. Le traitement médical seul par anticoagulants ou thrombolytiques est réservé aux cas très graves contre-indiquant une chirurgie ou chez les patients refusant l’intervention.

 


Mots-clés


Thrombus, Flottant, oreillette gauche, embolisation

Texte intégral :

PDF