Particularités des anémies au cours de la rectocolite ulcéro-hémorragique

K. Krati, I. Eddoukani,S Oubaha, Z Samlani

Résumé


L’anémie constitue une complication fréquente au cours de la rectocolite ulcéro hémorragique (RCH). D’origine multifactorielle, l’anémie est un facteur de comorbidité qui peut aggraver l’état général et la qualité de vie des patients . Le but de notre travail est d’étudier la fréquence et les caractéristiques ainsi que la prise en charge thérapeutique des anémies au cours de la RCH.

Matériels et méthodes :Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive ayant porté sur 180 dossiers de RCH au service de gastro-entérologie du CHU Med VI de Marrakech.

Résultats : on avait colligé 50 cas d’anémie soit une fréquence de 27.77%. Le sexe ratio était de 0.61. L’âge moyen était de 36.5 ans. 70% des patients étaient sous dérivés salicylés et 36% étaient sous immunosuppresseurs. 56% des patients étaient en pancolite. La poussée était sévère dans 50% des cas..L’anémie était ferriprive dans 32 % des cas, inflammatoire dans 26%. La prise en charge avait consisté en : la mise sous corticothérapie dans le cas d’anémie hémolytique auto immune, en la supplémentation en fer par voie orale chez 72% des patients, en une transfusion ou mise sous fer par voie parentérale chez 24 % des patients, ou à l’arrêt définitive du traitement de fond avec changement de celui-ci dans 8% des cas.

Conclusion: L’anémie reste une complication fréquente au cours de la RCH qui doit susciter beaucoup d’attention de la part des cliniciens en vue d’améliorer la qualité de vie des patients porteurs de maladie inflammatoire chronique telle que la RCH.


Mots-clés


rectocolite ulcéro hémorragique (RCH), anémie, étiologies, particularités, prise en charge thérapeutique

Texte intégral :

PDF