Appel à contribution

On compte aujourd’hui, plus de 215 millions de migrants internationaux. Les migrations indiquent en effet une tendance majeure du 21ème siècle, avec des conséquences durables sur les systèmes politiques, sociaux et économiques, et sur la composition des Etats-Nations.

Aujourd'hui, les foyers, les trajectoires empruntés, et les caractéristiques des migrations ne sont plus exactement les mêmes. Les migrations sont dorénavant spontanées

Les situations socio-économiques de misère et de pauvreté sont les principales responsables des migrations. En Afrique particulièrement, l’exode rural,  le chômage (la majorité des jeunes sont au chômage), l’instabilité politique et l’absence de la sécurité dans une grande partie des pays africains représentent les principales raisons pour vouloir émigrer.

Par ailleurs on constate qu’il n’existe pas de moyen plus efficace pour endiguer durablement l’émigration clandestine dans cette partie du monde que le développement au sens global du terme.

Cette tendance devrait énormément s’accélérer dans les années à venir - conséquence inéluctable de la crise économique, des conflits croissants dans de nombreuses régions du monde, de la dégradation de l’environnement liée aux changements climatiques…

Par ailleurs, l'Afrique montre aujourd'hui ses richesses naturelles, humains, et même économique vue l'importance que l'en donne a travers les différents projets d'investissements, les partenariats, les échanges scientifiques...

D'une source de main-ouvre à une force économique ou un espace d'accueil des capitaux, d'investissements et d'offres d'emplois ; L’Afrique se lance vers un avenir prometteur, et un futur riche en termes de mouvements humains et économiques.

Thèmes proposés,

Cerner la question de l’émigration et le développement et  les causes profondes de la montée en puissance du phénomène ces deux dernières décennies.

Mettre en relief la relation entre transfert de fond et développement.

Les communications (en français ou en anglais) peuvent porter sur des aspects théoriques, empiriques ou méthodologiques.

Soumission des contributions

Les projets de communications doivent parvenir selon le calendrier suivant :

Lancement de l’appel : 05/4/2017

Soumission des résumés : avant 05/05/2017

Réponse du comité éditorial : 20/05/2017

Soumission des articles : avant 20/06/2017

Publication : 30/06/2017

Les articles sont à envoyer par voie électronique au format « WORD » au directeur de la revue (Pr Rachid Chaabita) par courriel à l’adresse suivante : chaabita@gmail.com